Espace membre
Mot de passe perdu
Offre 30 jours
Experts-comptables, notaires, avocats, experts fonciers et agricoles, bénéficiez de 30 JOURS D'ESSAI GRATUITS sur l’ensemble du site.
Offre 30 jours
Experts-comptables, notaires, avocats, experts fonciers et agricoles, bénéficiez de 30 JOURS D'ESSAI GRATUITS sur l’ensemble du site.
Mai 2021

Baisse des exportations des produits agricoles français en 2020

Selon une étude récente d’agreste, en 2020, les exportations françaises de produits agricoles bruts ont diminué de 0,1 milliard d’euros par rapport à 2019, celles des produits transformés ont chuté de 2,2 milliards d’euros.

En 2020, l’excédent des échanges de produits agricoles bruts a atteint 1,4 milliard d’euros enregistrant un recul de 0,4 milliard par rapport à 2019, exclusivement du fait de la dégradation de l’excédent commercial avec les pays de l’UE, précise l’étude. Les exportations françaises ont représenté 15,4 milliards d’euros contre 15,5 milliards d’euros en 2019. Le repli des exportations des produits agricoles bruts est lié directement à la baisse des ventes des produits de la pêche et dans une moindre mesure des produits sylvicoles. En revanche, les produits de l’agriculture et de l’élevage sont restés stables, mais avec des résultats contrastés suivants les produits. Si les données publiés montrent une augmentation des ventes de céréales (+3%) sur un an, ainsi que des fruits frais, du café, cacao et thé, les ventes de bovins, quant à elles, ont reculé. Sur la même période, les importations ont progressé de 0,3 milliard d’euros (14 milliards d’euros), soit +2 % par rapport à 2019. La hausse des achats de fruits et d’oléoprotéagineux (respectivement + 0,3 et + 0,1 milliard d’euros) parallèlement à l’augmentation des achats d’agrumes et à la baisse de la production hexagonale de colza en 2020, expliquent cette évolution. A noter aussi que les importations des produits de la pêche ont diminué (- 0,1 milliard d’euros) parallèlement à la baisse de la consommation de poisson frais.

La chute brutale des exportations de vins plombe l’excédent agroalimentaire

L’excédent des produits transformés (un peu moins de 5 milliards d’euros) s’est contracté de près d’un milliard à travers une baisse plus marquée des exportations que des importations. Toujours selon agreste, les exportations (46,6 milliards d’euros) chutent de 2,2 milliards d’euros par rapport à 2019 du fait de la baisse sensible des ventes de vins et spiritueux (- 2 milliards d’euros) principalement à destination des Etats-Unis (- 0,7 milliard d’euros sur un an) mais aussi de Singapour et de la Chine (respectivement - 0,3 et - 0,2 milliard). Par ailleurs, les importations qui s’élevaient à 41,7 milliards d’euros ont diminué de 1,2 milliard d’euros sur un an (- 3 %).

Il en résulte sur l’ensemble de l’année 2020 un excédent commercial agroalimentaire de 6,3 milliards d’euros, en baisse de 1,4 milliard d’euros par rapport à 2019 du fait de la chute des exportations (– 2,3 milliards d’euros) et particulièrement des exportations de vins et spiritueux.

Source : agreste

Voir aussi : Stabilité du commerce agroalimentaire de l’UE en 2020 (avril 2021) ICI

Photo by Matthew Cassidy on Unsplash

Téléchargez le bulletin d’adhésion Inscrivez-vous en ligne Découvrez nos formations
Information Coronavirus // Accéder aux archives