Espace membre
Mot de passe perdu
Offre 30 jours
Experts-comptables, notaires, avocats, experts fonciers et agricoles, bénéficiez de 30 JOURS D'ESSAI GRATUITS sur l’ensemble du site.
Offre 30 jours
Experts-comptables, notaires, avocats, experts fonciers et agricoles, bénéficiez de 30 JOURS D'ESSAI GRATUITS sur l’ensemble du site.
Novembre 2021

Baisse du volume de main-d’œuvre agricole dans l’UE

Depuis plusieurs années, la quantité de main-d’œuvre agricole utilisée dans l’Union européenne décline. Les derniers relevés statistiques d’Eurostat publiés le 15 novembre 2021 reflètent cette tendance.

En 2020, le volume de main-d'œuvre agricole dans l'UE représentait l'équivalent d'environ 8,5 millions de travailleurs à temps plein. La majorité de la main-d'œuvre agricole totale était constituée de non salariés : environ 6,2 millions de travailleurs à temps plein (vs 2,3 millions de travailleurs à temps plein dans le groupe des salariés).

Depuis plusieurs années, les chiffres d’Eurostat traduisent une tendance à la baisse du nombre de personnes travaillant dans le secteur agricole. Au cours de la période 2005-2020, le taux moyen de baisse de la main-d'œuvre agricole utilisée dans l'ensemble de l'UE était de 2,5 % par an. Cette orientation s'est poursuivie en 2020, à peu près au même rythme que la moyenne 2005-2020 (-2,9 % par rapport à 2019).

La situation se vérifie dans la plupart des Etats membres en 2020, avec des contractions particulièrement marquées en Estonie (-8,5 %), en Espagne (-8,2 %), en Lituanie (-7,0 %), en Tchéquie (-6,5 %), en Hongrie (- 5,9 %), en Bulgarie (-5,7 %) et en Roumanie (-5,2 %). La France n’échappe pas à ce constat. A l’inverse, font figures d’exception le Luxembourg (+5,9 %), la Finlande (+5,0 %, porté par une forte augmentation de la main-d'œuvre salariée) et  Malte (+4,9 %) où le pourcentage de travailleurs agricoles a fortement augmenté en 2020.

Un déclin rapide et constant

Au cours de la période 2005-2020, la main-d'œuvre agricole totale a diminué dans presque tous les Etats membres. Les baisses les plus marquées ont été enregistrées en Bulgarie (-8,0 % par an en moyenne), en Slovaquie (-5,5 % par an), en Estonie (-5,1 % par an), en Lettonie (-4,5 % par an) et en Roumanie (-4,4 % par an). Cette diminution s’explique par les progrès de la mécanisation d'une part et, d'autre part, un choix plus large d'opportunités d'emploi attrayantes dans d'autres secteurs de l'économie.  Les principales exceptions à cette tendance générale sont Malte (+1,8 % par an en moyenne) et l'Irlande (+0,5 % par an en moyenne). Dans l’ensemble, le fléchissement est plus prononcé dans le groupe des non salariés que dans celui des salariés  (-3,2 % par an en moyenne contre -0,4 % par an).

Selon l’Institut européen, cette contraction s’accompagne d’une détérioration du revenu agricole. En 2020, le revenu agricole par unité de travail annuel (UTA) a légèrement baissé par rapport à 2019. Les cinq des sept grands Etats membres producteurs agricoles de l’UE en sont le reflet : l'Allemagne (-11,8 %) , Roumanie (-8,1 %), Italie (-6,8 %), Pays-Bas (-6,1 %) et France (-5,0 %).

Téléchargez le bulletin d’adhésion Inscrivez-vous en ligne Découvrez nos formations
Information Coronavirus // Accéder aux archives