Espace membre
Mot de passe perdu
Offre 30 jours
Experts-comptables, notaires, avocats, experts fonciers et agricoles, bénéficiez de 30 JOURS D'ESSAI GRATUITS sur l’ensemble du site.
Offre 30 jours
Experts-comptables, notaires, avocats, experts fonciers et agricoles, bénéficiez de 30 JOURS D'ESSAI GRATUITS sur l’ensemble du site.
Octobre 2021

La production de vin de l’UE chute en 2021

La météo défavorable semble avoir eu un réel impact sur les vendanges 2021. Selon les estimations de récolte fournies par la Commission européenne, la production de vin de l’UE, baisserait de 23 millions d’hectolitres par rapport à 2020.

Au total, l’Europe aurait produit 147 millions d’hectolitres de vin cette année (vin et moût). Selon les premières estimations, c’est 13 % de moins que la production de 2020.

Les chiffres montrent également que la récolte 2021 serait inférieure de 11 % à la moyenne des 5 dernières années, mais toujours supérieure à la récolte 2017. Il faut dire que cette dernière avait enregistré la plus forte baisse sur les 20 dernières années, avec une production européenne de 144 millions d'hectolitres.

La France reléguée à la troisième place pour la première fois

Les viticulteurs tricolores n’ont pas été épargnés. Les épisodes de gel du printemps dernier et les maladies de la vigne qui ont succédé, ont eu pour conséquence d’amputer une partie de la production de vin : - 27 %. Selon les premiers chiffres,  celle-ci tomberait à 33,3 millions d’hectolitres en 2021.

L'Italie resterait le plus gros producteur de l'UE, avec une production estimée à 44,5 millions d'hectolitres (- 9 %), suivie de l'Espagne : 39 millions d'hectolitres (-15 %).

Si l’on prend la production de ces trois Etats membres, qui représentent près de 80 % de la production de l'UE, celle-ci est estimée à 117 millions d'hectolitres en 2021, contre 140 millions d'hectolitres en 2020.

Les pays qui tirent leur épingle du jeu

L'Allemagne et le Portugal augmenteraient leur production de 4 % et 1 % respectivement en 2021.

La République tchèque, la Hongrie, la Roumanie et la Slovaquie bien que produisant des volumes plus faibles, affichent également une tendance à la hausse.

« L'amplitude des variations de production augmente d'année en année. Depuis près de 10 ans, la production a varié d'une année à l'autre dans des proportions beaucoup plus importantes qu'au cours de la décennie précédente. Cette instabilité des volumes produits apparaît comme la conséquence directe d'aléas climatiques majeurs de moins en moins prévisibles et de plus en plus fréquents », conclue la Commission européenne.

Téléchargez le bulletin d’adhésion Inscrivez-vous en ligne Découvrez nos formations
Information Coronavirus // Accéder aux archives