Espace membre
Mot de passe perdu
Offre 30 jours
Experts-comptables, notaires, avocats, experts fonciers et agricoles, bénéficiez de 30 JOURS D'ESSAI GRATUITS sur l’ensemble du site.
Offre 30 jours
Experts-comptables, notaires, avocats, experts fonciers et agricoles, bénéficiez de 30 JOURS D'ESSAI GRATUITS sur l’ensemble du site.
Juin 2021

Affaire Airbus-Boeing : Suspension des droits de douane punitifs

Les Etats-Unis vont suspendre pendant cinq ans les droits de douane additionnels sur 7,5 milliards de dollars de produits européens dont 3 milliards de dollars environ de produits français.

C’est une bouffée d’oxygène notamment pour les viticulteurs français. Le duel que se livrent depuis 17 ans déjà l’Union européenne et les Etats-Unis dans le cadre du conflit Airbus-Boeing pourrait bien s’achever. Depuis 2004, Européens et Américains s’accusent mutuellement de concurrence déloyale par leurs soutiens apportés à leurs constructeurs d’avions, ce qui a amené les deux camps à imposer des sanctions commerciales.

Les deux parties ont décidé, mardi 15 juin 2021, d’un commun accord « de surmonter leurs anciennes divergences afin d’éviter de futurs litiges et de préserver des conditions de concurrence équitables entre leurs constructeurs d'aéronefs ». Dans la foulée, l’UE et les Etats-Unis ont convenu de suspendre, pour une période de cinq ans, l'application de droits de douane punitifs, représentant un montant de 11,5 milliards de dollars.

Certes, la hache de guerre n’est pas totalement enterrée, mais cette annonce est une embellie pour les producteurs européens. Les contre-mesures américaines dans l'affaire Airbus concernaient 19 catégories de produits, dont les aéronefs, les vins et spiritueux, les produits laitiers et les fromages ou les machines, pour une valeur de 7,5 milliards de dollars. Les droits de douane s'élevaient à 15 % sur les aéronefs et à 25 % sur les produits non aéronautiques, ce qui a conduit les importateurs américains à acquitter environ 2,2 milliards de dollars de droits. Au total, les entreprises européennes et américaines ont dû verser plus de 3,3 milliards de dollars au titre des droits.

Cet accord fait suite à celui du 5 mars dernier entre l’Union européenne et les Etats-Unis qui avaient décidé de suspendre pour quatre mois (du 11 mars au 11 juillet) les droits additionnels imposés de part et d’autre de l’Atlantique (voir notre article publié en mars 2021 ICI).

Article publié sur le site de la FCGAA

 

Téléchargez le bulletin d’adhésion Inscrivez-vous en ligne Découvrez nos formations
Information Coronavirus // Accéder aux archives